L'art d'Encenser

En espagnol "encenser" se dit "sahumar", ce qui a une conotation moins religieuse que celle que nous pouvons avoir en occident. "Sahumar" ou "encenser", c'est nettoyer des espaces ou des personnes avec de la fumée de résines ou de plantes séchées. 

La fumée qui s'élève nettoie l'espace sur un plan physique en purifiant l'air et sur un plan plus subtil : elle favorise l'élimination de charges ou énergies résiduelles et denses. Ce rituel, qui peut également être une cérémonie à part entière, permet d'entrer en contact avec l'invisible. C'est comme donner un coup de balai énergétique.

Il y a différentes manières d'encenser, selon les traditions. Dans ma pratique, je suis les enseignements d'une lignée mexicaine et la tradition de femmes de la Riviera Maya. Le feu sacré m'est parvenu lors d'une initiation dans le Yucatan, puis lors d'une deuxième initiation sur l'île de la Lune en Bolivie. Je considère cet act comme une véritable union avec les élements et avec le divin: ce qui est mobilisé lors d'un tel nettoyage va bien au-delà du folklore. Être porteuse de feu est un honneur et un véritable engagement personnel.

On peut encencer dans de nombreuses situations et à différentes occasions. On peut encenser par exemple avant un cours de yoga, avant un massage, avant une cérémonie... Mais on peut aussi aussi réaliser une cérémonie spéciale uniquement pour nettoyer un lieu ou une maison. C'est un rituel qui peut être assez long et qui demande généralement une implication importante de la part des personnes qui vivent sur le lieu ou qui sont propriétaires du lieu.

 

 

 

Sahumador